Pratique autorisée de la médecine sans inscription à l'Ordre des Médecins


Certains pays tels que la France, Belgique, Espagne, Allemagne, Italie, Suisse, Royaume-Uni etc. permettent aux médecins européens ou non européens dont les diplômes ne sont pas reconnus ou provisoirement en attente de régularisation de leur dossier de demande d'inscription à l'Ordre des médecins de travailler en milieu hospitalier public avec un statut provisoire, précaire et faiblement rémunéré.
 
En France, c'est sous le statut d'attaché associé.
 
Peuvent être recrutés comme praticiens "attachés associés" les praticiens qui ont achevé leurs études médicales, odontologiques ou pharmaceutiques et qui, en outre, remplissent les conditions de diplôme, de titre et de formation fixées par arrêté conjoint des ministres chargés de la santé et de l'enseignement supérieur.
 
Les praticiens attachés associés participent à l'activité de l'établissement public de santé sous la responsabilité directe du responsable de la structure dans laquelle ils sont affectés ou de l'un de ses collaborateurs médecin, chirurgien, odontologiste ou pharmacien. À ce titre, ils peuvent exécuter des actes médicaux ou pharmaceutiques de pratique courante. Ils ne sont pas habilités à signer les documents médico-légaux.
 
Ils peuvent être appelés à collaborer à la continuité des soins et à la permanence pharmaceutique organisée sur place, en appui des personnels médicaux du service statutairement habilités à participer à la continuité des soins et à la permanence pharmaceutique et sous leur responsabilité.
 
Ils ne sont pas autorisés à effectuer des remplacements.