Arrêté du 26 décembre 2019 portant ouverture du concours national d'internat en odontologie au titre de l'année universitaire 2020-2021


  Par arrêté de la ministre des solidarités et de la santé en date du 26 décembre 2019,

Le concours national d'internat en odontologie est ouvert au titre de l'année universitaire 2020-2021, selon les modalités suivantes :
La période des inscriptions est fixée du 1er au 31 mars 2020.
Les épreuves se dérouleront à l'Espace Jean Monnet, 47, rue des Solets, 94533 Rungis aux dates fixées ci-après :
Epreuve rédactionnelle le 28 mai 2020 à 9 h 30 ;
Epreuve de lecture critique d'article le 28 mai 2020 à 14 h 30.
Les candidats s'inscrivent sur le site dédié, accessible depuis le site internet du Centre national de gestion (www.cng.sante.fr) pendant la période d'inscription.
I. - Les candidats visés au 1° de l'article R. 634-1 du code de l'éducation remplissent le formulaire en ligne et téléversent :
1° Une version numérisée du passeport ou de la carte nationale d'identité recto-verso ou document en tenant lieu, en cours de validité à la date du dépôt du dossier ;
2° Une version numérisée de l'attestation émanant de l'unité de formation et de recherche d'origine du candidat établissant que l'intéressé est actuellement en dernière année du deuxième cycle des études odontologiques ou qu'il a validé au plus tard l'année précédant celle du concours le deuxième cycle des études odontologiques.
3° Le cas échéant, les pièces justifiant une dérogation.
II. - Les candidats visés au 2° de l'article R. 634-1 du code de l'éducation remplissent le formulaire en ligne et téléversent :
1° Une version numérisée du passeport ou de la carte nationale d'identité recto-verso ou document en tenant lieu, en cours de validité à la date du dépôt du dossier ;
2° Une version numérisée de l'attestation délivrée par le responsable de l'établissement d'origine de l'étudiant certifiant que celui-ci est en dernière année de la formation de base de praticien de l'art dentaire telle que définie au 2 et au 3 de l'article 34 de la directive 2005/36/CE du Parlement européen et du Conseil du 7 septembre 2005 relative à la reconnaissance des qualifications professionnelle, ou qu'il a validée au plus tard l'année précédant celle du concours ;
3° Le cas échéant, les pièces justifiant une dérogation.
La traduction s'effectue par un traducteur répondant au moins à l'une des conditions suivantes :


- agréé auprès des tribunaux français ;
- habilité à intervenir auprès des autorités judiciaires ou administratives des Etats membres de l'Union européenne ou partie à l'accord sur l'Espace économique européen ;
- certifié auprès des autorités consulaires françaises pour les candidats résidant à l'étranger.


La qualité de la numérisation des pièces visées au I. et II. doit permettre d'apprécier les conditions de candidature de façon certaine. Dans le cas contraire, le Centre national de gestion peut demander la production de pièces originales ou de copies qui seront envoyées à l'adresse indiquée à l'article 3.
Les conditions de candidature sont appréciées à la date de clôture des inscriptions.
Toute absence d'inscription ou toute inscription incomplète constatée après la date de clôture des inscriptions entraîne le rejet de la candidature.
Les candidats ayant la qualité de personne présentant un handicap peuvent demander à bénéficier d'aménagement(s) spécifique(s) durant les épreuves. Ils adressent leur demande au Centre national de gestion, accompagnée des pièces suivantes :
1° L'attestation délivrée par un médecin de la maison départementale des personnes handicapées (MDPH) ou par un médecin désigné par la Commission des droits et de l'autonomie des personnes handicapées (CDAPH) qui devra spécifier la durée du temps additionnel ainsi que les aménagements particuliers qu'il propose ;
2° Le cas échéant la copie du document conférant la qualité de personne handicapée.
Leur demande doit être adressée en recommandé avec avis de réception au plus tard le 30 avril 2020 à l'adresse suivante :
Centre national de gestion, département concours, autorisation d'exercice, mobilité-développement professionnel, bureau des concours médicaux nationaux, ODT, immeuble Le Ponant, 21B, rue Leblanc, 75737 Paris Cedex 15
En application des dispositions de l'article R. 634-7 du code de l'éducation, les candidats empêchés de participer aux épreuves du fait d'un congé de maternité, de paternité, d'adoption, d'un cas de force majeure à caractère individuel ou collectif ou pour raison médicale dûment justifiée, sont tenus d'adresser au Centre national de gestion, au plus tard le 30 juin 2020, une demande de prolongation du droit à concourir accompagnée des pièces justificatives.
A l'issue du concours, la procédure nationale de choix de poste est organisée le 25 septembre 2020 dans les conditions fixées à l'article R. 634-8 du code de l'éducation.
Les unités de formation et de recherche (UFR) d'odontologie transmettent au Centre national de gestion les résultats des validations du deuxième cycle des études odontologiques des étudiants inscrits en leur sein, lauréats du concours, pour le 25 septembre 2020.
Pour pouvoir participer à la procédure nationale de choix de poste, les étudiants visés au 2° de l'article R. 634-1 du code de l'éducation sont tenus d'adresser au Centre national de gestion, pour le 25 septembre 2020, l'original de l'attestation ou la copie du diplôme de la formation de base de praticien de l'art dentaire telle que définie au 2 et au 3 de l'article 34 de la directive 2005/36/CE du Parlement européen et du Conseil du 7 septembre 2005 relative à la reconnaissance des qualifications professionnelles.
Ces documents sont à adresser par lettre recommandée avec accusé de réception, à l'adresse suivante :
Centre national de gestion, département concours, autorisation d'exercice, mobilité-développement professionnel, bureau des concours médicaux nationaux, ODT, immeuble Le Ponant B, 21, rue Leblanc, 75737 Paris Cedex 15.